Il existe d’innombrables règles concernant l’alimentation suivant notre pays, notre culture et le nutritionniste que l’on va voir ! Ne parlons même pas des régimes qui ne marchent qu’à court terme et n’existent que pour enrichir les instances créatrices de ces programmes !
Mais ne partons pas encore dans ce débat !
Aujourd’hui nous parlons de la Chrononutrition qui n’est pas un régime mais une nouvelle façon de s’alimenter ET, qu’en plus de ça, j’ai testée personnellement pour vous !

Alors à vos lunettes et à vos assiettes !

La Chrononutrition c’est quoi ?

chrononutrition delabos

Dr Alain Delabos

C’est une méthode d’alimentation toute nouvelle qui a été élaborée par le Docteur Alain Delabos en 1986. Ce médecin avait du mal à perdre les quelques kilos superflus qu’ils lui restaient après avoir arrêté de fumer.

Il a alors constaté que les gens équilibraient mal leurs doses quotidiennes d’apport en acide gras saturés (les mauvaises graisses) ce qui était une des raisons pour laquelle ces personnes prenaient du tissu adipeux (la graisse).

Selon lui, la chrononutrition va vous permettre de mincir tout en faisant baisser votre taux de cholestérol LDL (le mauvais!) ==> d’après cette étude de plusieurs spécialistes.

chrononutrition préhistoire

Pas sûr qu’ils mangeaient du fromage au ptit déj…

Il a ensuite étudié la façon de se nourrir qu’avaient nos ancêtres primitifs et a voulu la réadapter à notre espèce actuelle.

Le principe est simple : il ne s’agit pas d’un régime alimentaire pour maigrir puis basta ! Non, il s’agit plutôt de réorganiser toutes ses habitudes alimentaires par rapport à ce que l’on faisait avant.

Cette nouvelle façon de manger va convenir à TOUT le monde que l’on veuille mincir, grossir ou rester en bonne santé.

On va alors se baser sur le morphotype de l’individu : tour de taille, hanches, poitrine, poids auxquels il a ajouté la hauteur et la largeur du poignet ainsi que la croissance chez l’enfant.
Et oui, chez l’enfant, puisque monsieur Delabos a conçu une manière de s’alimenter adaptable à tout âge.

Comprendre son morphotype permet selon l’expert de comprendre comment et pourquoi vos kilos superflus se stockent à tel ou tel endroit de votre corps en adoptant une nouvelle façon de manger.

Comment mange-t-on ?

La méthode est fondée sur le principe de l’horloge biologique des individus.

Tous les nutriments essentiels pour l’organisme vont être avalés à différents moments de la journée et selon nos cycles hormonaux. Ce qui fait que l’on pourra manger de tout et SANS SE PRIVER car les aliments seront pris à des heures spécifiques et pourront agir efficacement au niveau cellulaire sans pour autant se diriger vers « les voies de stockage ».chrononutrition horloge bioSelon le Dr Delabos, nous serions toujours influencés par des paramètres extérieurs comme la lumière, le chaud, le froid et intérieurs comme la faim et la soif, qui vont déclencher différentes réactions dans notre corps.

Par exemple nous sommes aptes à dormir le soir car c’est le moment où notre taux de mélatonine (l’hormone du sommeil) est le plus élevé, et ce, par la diminution de l’exposition à la lumière (coucher du soleil).

Il en sera de même par exemple le matin, où notre taux de cortisol est le plus élevé. Ça serait donc le moment propice pour ingurgiter notre dose quotidienne d’acides gras qui servirait d’apport en énergie pour toute la journée !

Globalement le principe est de manger comme ceci : gras le matin, féculents et viandes à midi, sucre au goûter, léger le soir.

Matin : juste après le levé (entre 7h et 9h)chrononutrition matin

Vous pouvez manger du pain, beurre, fromage, charcuterie, etc… Tout ce qui sera à base d’acides gras saturés!

C’est le moment de la journée où notre estomac secrète en masse les enzymes nécessaires à la digestion des graisses et des protéines.

• Pain
• Beurre
• Fromage
• Saucisson ou jambon
• Noix
• Thé

Midi : 5 heures après le petit-déjeuner (12h-14h)chrononutrition midi

Il est préconiser de manger un repas à base de féculents et de protéines, sans graisses. C’est à ce moment là que les enzymes digérant les protéines sont les plus secrétées par le système digestif.

• Riz, pâtes, blé, quinoa, etc..
• Viande ou poisson
• Légumineuses

chrononutrition gouterGoûter : 5 heures après le déjeuner (17h-19h)

Il y a selon le Dr Delabos un fort pic de l’hormone cortisol à cette heure-ci de la journée.

Cela induirait une sécrétion d’insuline (l’hormone qui transporte le sucre aux muscles) et donc une potentielle hypoglycémie.

Pour compenser il faudrait manger des sucres rapides.

• Fruits
• Noix
• Chocolat noir
• Compote, etc…

Soir : léger ou facultatifchrononutrition soir

Selon l’heure de prise du goûter et de notre faim, il est conseillé de manger léger ou pas du tout le soir car c’est le moment où les sucs gastriques seraient les moins actifs dans la journée.

• Légumes
• Poisson gras ou fruits de mer
• Viande maigre
• Boisson

Dans la méthode il existe aussi des aliments « interdits » comme la soupe qui entrainerait une rétention d’eau due aux minéraux, les sauces et le lait pur.

En s’alimentant de cette manière et en fonction des sécrétions de notre estomac, il serait plus facile de digérer les nutriments pour les apporter aux bonnes cellules de l’organisme et non aux voies de stockage.

Avantages de la chrononutrition :pouce vert

• Vous mangez beaucoup d’aliments que vous n’auriez pas pu manger dans un « régime » classique

Satiété : on est beaucoup plus rassasié de par les graisses et les protéines que l’on mange et qui font office de coupe-faim

• Pour tous les âges

On mange moins, d’où une perte de poids

• Manger léger le soir permet de mieux dormir !

Inconvénients de la chrononutrition :pouce rouge

Pas de fibres car absence de légumes

• Manger salé le matin (ça peut poser des soucis au début)

Faible variété des aliments donc difficulté à suivre le programme sur le long terme

Adaptable aux travailleurs nocturnes ?

Mon avis :

a) Il existe autant de façons de manger qu’il y a d’habitants sur cette planète. Le principe de la chrononutrition me parait fiable car il fait abstraction des normes culturelles tout en privilégiant l’aspect hormonal, qui est vraiment à prendre en considération lorsqu’on veut perdre du gras ou prendre du muscle.

chrononutrition steakb) Aussi, je ne suis pas d’accord sur l’appellation de « régime hyperprotéiné » de la méthode car il s’agit plutôt d’une nouvelle façon de manger et de rééquilibrer ses apports en fonction du moment de la journée et des cycles hormonaux.

Ensuite, la qualification d’hyperprotéiné me parait un peu exagérée : les apports en protéines ne sont élevés que le matin et le midi, très peu au goûter, variables le soir (facultatif ou non).

Exemple du sédentaire : Si on prend en considération qu’un sédentaire n’aura besoin que de 1g/kg de poids de corps en protéines durant la journée, cela parait tout à fait raisonnable !
En effet on peut assimiler entre 20 et 50 g de protéines maximum par repas suivant notre métabolisme, de notre poids et de notre masse musculaire. On part du principe qu’un sédentaire n’est pas très musclé et qu’il peut assimiler 30g / repas maximum. Si on met en application le principe de chrononutrition et que cet individu mange à l’extrême ses 30 g / repas, alors sa dose journalière sera de : 30 + 30 + 10 + 20 = 90 g de protéines journalières. Personnellement je n’appelle pas ça hyperprotéiné. On a pris un cas extrême où cette personne arrive à manger autant, mais dans la réalité est-ce que ce sera le cas?

Imaginez alors la même chose pour un sportif de force ou désireux d’accroitre sa masse musculaire ? Je vous laisse faire les calculs 😉

chrononutrition légumesc) Le faible apport en légumes. Je ne suis pas pour le fait de ne pas manger de fibres dans la journée car celles-ci sont importantes dans la digestion. En plus, il se peut que chez certaines personnes il y ait un déséquilibre acido-basique dû à la faible quantité d’aliments alcalins comparé aux graisses et aux protéines. Alors faut-il envisager une complémentation ? Je pense qu’il est judicieux de le faire.

Personnellement je me sers des bases de la chrononutrition dans mon quotidien en les réadaptant un peu à ma façon, en mangeant des légumes le midi et le soir, en écoutant mon corps et par rapport à mes sensations de fatigue et de performance à l’entrainement. Je prends de temps en temps la mesure de mon taux d’acidité à l’aide de bandelettes urinaires et, en tant que sportif acharné (:)), je me complémente en vitamines.

Résultats? Presque jamais de sensations de fatigue et pas de fonte musculaire !

Le fait que la chrononutrition ait été critiquée montre aussi qu’elle ne fait pas l’unanimité dans le monde scientifique et c’est tant mieux car la recherche concernant la nutrition humaine a vraiment besoin de progresser, surtout dans ce domaine qu’est la chronobiologie.

Je pense avant-tout qu’il faut connaitre son corps : ce qui marche pour soi ne marche pas forcément pour tout le monde 😉

(Pour visiter le site officiel ==> Cliquez ici // Pour en savoir plus sur la boutique de la chrononutrition ==> Cliquez là)


La chrononutrition est une nouvelle façon de manger adaptable à chacun que l’on veuille mincir, prendre du muscle ou tout simplement rester en bonne santé. Vous pourrez manger de tout mais à certaines heures de la journée car les nutriments essentiels vont avoir plus d’impact sur notre santé lorsque les hormones seront sécrétées. Dans le cas contraire, ils risquent de faire l’effet inverse et se stocker là où il faut pas!

Je pense avant-tout qu’il va falloir tester par vous-même pour pouvoir comparer avec votre mode d’alimentation actuel.

Et vous? Avez-vous déjà testé la chrononutrition ? Qu’en avez-vous pensé?  N’hésitez pas à laisser votre réponse en commentaires 😉

Amicalement

Kévin